- - LIGUE DU SPORT AUTOMOBILE DES HAUTS DE FRANCE- -
- - LIGUE DU SPORT AUTOMOBILE  DES HAUTS DE FRANCE- -

 

 

Le jour du départ de la manche française WRC en Corse, nous avons posé quelques questions à Gabin Moreau, au surlendemain de son anniversaire. Anniversaire qu’il aurait dû fêter sur ce Tour de Corse si…….

 

Avant de revenir sur les suites de l'accident en Allemagne, peux-tu nous parler des participations précédentes aux côtés de Stéphane. Commençons par la cinquième place obtenue à Monte-Carlo.

 

Quels souvenirs as-tu de cette course mythique ?  Super souvenir ! Pour cette première course en WRC, nous avons réussi à terminer cinquièmes. Cela n’a pas été évident car il a fallu s’adapter à la vitesse de la voiture, se caler avec Stéphane et apprendre l’équipe. C’est véritablement un autre monde. C’est un peu comme si c’était mon premier rallye. Il fallait mettre à la poubelle toutes les habitudes prises auparavant.

Au Portugal, vous étiez sixième après L'ES 9. Peux-tu raconter la suite ? Nous étions vraiment dans le coup. Après la première journée nous étions sixièmes, 20 secondes derrière Thierry Neuville. Malheureusement, une corde prise un peu trop courte nous a fait taper un rocher qui nous a arraché le train avant. Nous sommes repartis en super rallye le lendemain.

La Pologne, comment s'est passé ce rallye rapide ? On s’est vraiment régalé sur ce rallye. C’est aussi le premier scratch pour nous en WRC, en plus, dans une spéciale de 25 km. Nous avons tapé un arbre et arraché une roue à deux spéciales de l’arrivée.

En Allemagne, vous aviez réussi un temps scratch puis le deuxième temps avant cette maudite ES 10. Oui, nous avons vraiment roulé très fort là-bas. On visait clairement une bonne place. Dans cette spéciale où nous sommes sortis de la route, nous étions en tête au temps intermédiaire avant de taper fort. Je n’ai jamais perdu connaissance alors que j’étais bloqué dans la voiture. Je me souviens d’être monté dans l’hélicoptère et d’entendre un peu plus tard le chirurgien à l’hôpital de Wittlich me dire qu’il allait m’opérer.

 

Comment s'est passée ton hospitalisation ?  Après l’opération, le jour même de l’accident, je suis allé à l’hôpital de Strasbourg où une deuxième opération a eu lieu le 30 août. Cette fois ils ont terminé le travail en me mettant des vis au tibia et en consolidant la colonne. J’ai pu rapidement rentrer chez moi pour cicatrisation avant d’attaquer la rééducation.

La convalescence est-elle en phase avec les prévisions ? Je suis en hospitalisation complète dans le centre de rééducation de Strasbourg à 5 km de la maison. Je pense que dans une semaine, je serais en hospitalisation de jour. Je pourrais alors rentrer chez moi chaque soir. Je suis très occupé avec les kinés et l’équipe médicale. Je pense pouvoir marcher mi-novembre.

Quand penses-tu être de retour dans le baquet de droite ? Il est évident que la saison est foutue. Je ne suis pas encore à me demander quand nous allons redémarrer. De toute façon cela dépendra de la suite donnée par les responsables de chez Citroën.

Merci à Gabin

 

Propos recueillis par Olivier Delseaux

 

 

Recherche de candidats..Lire la suite

DERNIERES Vidéos de la Ligue cliquez sur la photo ci dessus

ORGANISATEURS Nouvelles homologations sur votre page en cliquant ICI

Vous cherchez une photo ? Cliquez ICI

Renseignements

LICENCES  ICI

LIGUE DU SPORT AUTOMOBILE DES HAUTS DE FRANCE
3 Rue du Moulin Brûlé
62100 Calais
lsahf@sfr.fr
Téléphone : 03.21.85.90.90

Webmaster :

webmaster@sportautonord.com

Crédits photos

François Duvauchel

Recommandez cette page sur :

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CRSA Conception O Delseaux